Celtique Warriors

Ce forum est pour l'alliance'' CELTIQUE WARRIORS '' de bahagon.
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 HYRM, GÉANT DE LE DESTRUCTION

Aller en bas 
AuteurMessage
nakoris
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 60
Age : 24
Localisation : Lachenaie, qc
Date d'inscription : 20/10/2007

MessageSujet: HYRM, GÉANT DE LE DESTRUCTION   Dim 25 Nov - 0:35

Le commencement.

Hyrm connaissait l’histoire, il savait que les géants était des fils du puissant Ymir. Il savait que les dieux avait tué Ymir et se servant de sont corps avait créé la terre. Longtemps au cour de son existence isolée, il avait rêvé de vengé Ymir. Il était né sur des terres froides. Des terres ou les résidents avaient oublié une partie de l’histoire. Hyrm, lorsque prie de colère, détruisait les villages qu’il trouvait sur ces terres et finissait toujours par se calmer.

Le géant se déplaçait dans le bois. Son énorme bouclier, plus grand qu’un humain fait pour protéger sont corps qui selon ses connaissances, tout comme celui des autres géants mesurait dans les alentours de quatre fois la grandeur des humains, était solidement tenue sur son bras gauche. De sa main droite il portait une épée. Cette épée mesurait au moins deux humains de hauteur. Hyrm avait à plusieurs reprise tenter de s’imaginer combien d’humain pouvait être embrocher sur le long de cette lame cependant, n’étant pas barbare il n’avait jamais tenté l’expérience.

Dans sa vie bien que son emplacement ne lui permette pas grands agissements, il avait de son mieux tenter de nuire aux dieux. Les occasions étaient rares. Toute fois, Hyrm savait avoir grandement nuit aux dieux en s’attaquant à Naglfar. Un jour ce dernier avait tenté une expédition sur un territoire nordique n’appartenant pas aux dieux. Le territoire de Hyrm. Ce dernier avait vu l’occasion rêver de contribuer un temps soit peut à la perte des dieux.

Le puissant géant, accompagné se sa grande épée et de son large bouclier, avait couru vers le navire de Naglfar qui s’était coincé contre la glace. A la vue de cette menace le dieu scandinave avait ordonné qu’on tire les harpons. Cependant, Un harpon géant sensé tué des baleines n’était pas difficile a bloqué. De son large bouclier Hyrm para les harpons et lorsqu’il fut assez proche fracassa le navire de Naglfar avec sa longue épée.

Le navire prenait l’eau. Pour ne pas être noyer, le dieu scandinave ainsi que les humains composant son équipage le pouvant, sortirent par le coté du navire en se descendant à l’aide de solide corde. Toute fois ils ne pus s'enfuir puisque Hyrm ayant anticipé s’était rapprocher d’eux. Naglfar paraissait malgré son rang de dieu un être faible fasse au géant de la destruction mesurant plusieurs fois sa hauteur.

Les humains pour l’honneur de leur dieu au nombre de quatre se jetèrent sur Hyrm. Ce dernier ne leur laissa pas la possibilité de l’atteindre car d’un puisant coup d’épée, il les balaya tous de droite a gauche. Les 4 sans exception se heurtèrent à la coque endommagée du navire de leur dieu bien aimé. Naglfar s’ayant remis de sa surprise prie la parole.

-Je suis l’un des dieux de l’exploration. Je connais tous les géants, pour pouvoir explorer j’ai été obligé de connaître tous les géants pour savoir à quoi m’attendre cependant, jamais et je suis formel, jamais on ne m'a dit quoi que se soit à ton sujet.

-Dieux minables, après avoir tué Ymir vous avez pensé que les géants ne serait plus jamais une menace pour vous. Vous avez simplement mémorisé ceux se pliant à votre service et ceux vous opposant encore une résistance qu'en ce jour, vous n’avez toujours pas réussi à vaincre. Je fais partie de ceux que vous avez ignorés et avec le temps oublier. Cependant le Ragnarok approche et même les géant éloigné commence à entrer dans le destin.

Étant un dieu explorateur aucun pouvoir le rendant surpuissant n’avait été offert à Naglfar. Il se contenta donc, sachant que son heure était venue, de sortir son épée et de charger Hyrm. Ce dernier d’un mouvement sec planta son épée dans le sol devant lui. Naglfar arrêta de justesse pour ne pas s’entailler sur cette lame si bien aiguiser. Par la suite, Hyrm sortie son arme du sol glacé, éloigna sont bras de son corps afin d’avoir un élan et d’un coup rapide fendit l’air afin de trancher en deux le corps Naglfar qui ne put opposer la moindre résistance.

Cette attaque était la seul que Hyrm avait pue faire dans sa vie dans le but de nuire aux dieux. Il avait su après avoir tué Naglfar qu’il ne ferait plus un seul combat contre les dieux avant le Ragnarok. Cependant, il le sentait aujourd’hui. Le Ragnarok était proche. Repensant à cette histoire, Hyrm fut à nouveau prie de colère et se dirigea vers le village le plus près. Il y pénétra sans se soucier de tous ce qu’il détruisait et rapidement tua tous les résidents. Soit en causant l’éboulement de bâtiment sur eux soit en marquant leur corps de profonde entaille tailler à l’épée.

Lorsque le village fut détruit, encore une fois Hyrm avait fait honneur a sont titre de géant de la destruction. Cependant contrairement aux autre fois, cette fois, il n'était pas seul. En fasse de lui se tenait un loup. Pas n’importe quel loup. Ce loup bien que quel que peut plus petit que lui était assez grand pour envoyer à une grande distance n’importe quel humain d’un simple coup de patte. Hyrm, sue dés le moment ou il le vut, que ce loup était le grand loup de renommé Fenrir.

-Tu dois t’en douter, le Ragnarok est proche. Voyant avec quelle fureur tu peux détruire un village, je crois qu’il serait bien que je te guide hors de ses terres pour que tu puisses venir avec moi ainsi que tous les autres géants déjà rassembler à notre forteresse. Nous avons besoin de puissant géant comme toi pour nous aider à détruire les dieux.

-Enfin vous m’offrez la possibilité de participer à la destruction des dieux. L’histoire parle de toi géant loup. Tu dois être Fenrir. J’accepte de te suivre.

Cette discussion terminer, Hyrm au coté de Fenrir se dirigea vers Utgard la forteresse des géants. Une nouvelle vie commençait. Une vie dans la quel les ennemis qu’il aurait à tué serait enfin des ennemis puissants. Il pourrait enfin contribuer à la vengeance d’Ymir.

Après une ère de combat, le changement de camps.

Le jour était levé seulement depuis peu de temps. Plusieurs dormaient encore toutefois, dans un royaume du désert de poussière un dirigeant se préparait pour une longue marche. Hyrm se tenait droit dans la cour de son château qu’il regardait attentivement. Sa marche serait longue cependant, elle valait la peine d’être faite. Comme d’habitude, il devrait se déplacer à pied car le géant ne possédait pas de monture capable de le porter.

Lorsqu’il jugea le moment opportun, le dirigeant des fils d’Ymir partit vers le Nord. À ses cotés il y avait quatre fous de guerre. Tous les quatre n’étaient là que pour une chose, étant les quatre plus anciens membres de l’armée qui fut un jour décimé, leur moral leur dictait que la mort devait les atteindrent avant d’atteindre leur chef. C'est pour cette raison qu’ils voulurent tous suivre Hyrm dans cette longue marche qu’il entreprenait.

La marche commença sans encombre car le premier endroit ou devait se rendre le géant était le royaume de Fenrir. La bas, il devait collecter l’un des objets qui lui permettrait d’obtenir du moins il l’espérait, ce qu’il désirait. Suivant le trajet utilisé à plusieurs reprises, les cinq guerriers marchèrent pendant de longues heures. Trois précisément bien que le lourd silence qui pesait les fassent paraître comme une éternité. Arrivé à destination, sans aucune cérémonie, Hyrm fut amené dans le royaume encore plus ravagé que le sien jusqu’au château ou il rencontra Fenrir.

Quelque minute plus tard, tous étais déjà en route vers l’Est. Le royaume de Jormungand, serpent monde, était la destination choisie. Malheureusement, afin de sauver du temps, le petit regroupement devait traverser et non contourné le royaume de Anthesis. Faible royaume toutefois 5 guerrier même empli de courage, ne peuvent point prendre le contrôle d’un royaume à eux seul. La traversé devrait donc se faire discrètement. Tous le savaient et tous furent prêts lorsqu’ils virent que seulement deux gardes surveillaient la porte d’entrée.

Laissant deux corps derrière eux le petit regroupement qui ne passait pas inaperçu dans un royaume d’orque entreprit la traversée. Longeant les bordures des huttes et évitant les tavernes ou autre lieu de regroupement de soldats, ils avancèrent progressivement. Le soleil était maintenant à son plus haut point. Tout allait bien jusqu’à ce que la petite escorte choisisse une ruelle. Une parmi tant d’autres, mais ils choisirent celle qu'ils n'auraient pas du prendre.

Une douzaine de criminels ne désirent point être détecter, cependant la mort d’un géant et de quatre fous de guerre ayant infiltrés leur royaume compenserait probablement tout crime qu’ils auraient pu commettre. Cependant, cela aurait été acceptable comparé à ce qui se passa. Ils se mirent tous à crier et ainsi alertèrent les gardes. Le petit groupe était présentement entouré. D’un coté, une quarantaine de guerrier et de l’autre, une douzaine de bandit. L’un des quatre fous de guerre regarda à tour de rôle chacun de ceux qui étaient avec lui. D’une vois déterminé, il dit par la suite : "Affronter quarante guerriers, des chansons ont été écrites pour moins que ça. Vous sèmerez probablement les rebelles si je vous en donne l’opportunité."

La seconde qui suivait, ont pouvait voir un guerrier courir à sa mort fasse à 40 autres et un groupe réussissant de peine et de misère à se tailler un chemin parmi des bandits qui bien qu’ils ne désirent point combattre, ne désirait pas passer pour des lâches. Quelques heures plus tard, l’escorte composée maintenant de quatre guerriers arrivait au royaume du serpent monde. Comme d’habitude, un élémentaire d’eau les accueillit. Aussi rapidement qu’au royaume de Fenrir, Hyrm ressortit avec ce qu’il désirait. Ne restait plus maintenant qu'à franchir le dangereux royaume de Feragonne avant de prendre un objet appartenant aux ennemis pour suivre par la suite le 63ème méridien en direction du Nord.

Prenant soins cette fois de contourner le royaume de Anthesis, l’escorte après encore quelques longues heures de marche arriva à destination. Cette fois, la tache était ardue. Comment quatre guerrier pouvait-il prendre un objet se trouvant à l’intérieur du plus puissant royaume ennemi ? L’opération devrait à tout pris être une opération discrète. Il fut convenu que les trois fous de guerre rentreraient dans le royaume, et que Hyrm vu sa taille, devrait attendre à l’extérieur. Le temps passa sans aucune nouvelle quant soudainement, au loin des bruits de pas se firent entendre. Se relevant et dégainant son épée, Hyrm fit fasse aux dix guerriers impériaux qui arrivaient. Sans cérémonie le combat s’entama.

Parant le coup du premier, le géant surprit de vitesse les deux qui suivirent lorsque le tranchant de sa lame les toucha. Attaquant par la suite le flanc droit, Hyrm réussit à faire une percée en tassant de son chemin les trois guerriers qui le bloquèrent et ainsi sortit du cercle formé autour de lui. Il était maintenant temps de passer à l’attaque. Rapidement, les coups portés par le géant furent imparables et quatre ennemis tombèrent. Cependant, quatre tenaient toujours. Un combat plus régulier commença. Deux finirent par tombé lorsque l’épuisement les fit gaffer. Cependant, les deux autres semblaient bien entraînés. Hyrm finit toutefois par prendre le dessus sur l’un d’eux au prix d’une légère entaille sur la jambe provenant de l’autre guerrier. Cette entaille fut la dernière qu’il donna avant de perdre la vie à son tour.

Se tenant droit, laissant les cadavres autour de lui sans les regarder le géant attendit encore quelques minutes avant de voir arrivé Harald, le plus ancien de ses fous de guerre qui traînait un frère d’arme bien mal en point. Lorsqu’il eurent rejoint Hyrm, Le blessé fut déposé sur le sol et avant que personne ne puisse faire quoi que se soit, la vie abandonna le guerrier. Aucune explication ne fut donné sur les raisons pour les quels les guerriers partirent à trois et ne ravinrent qua deux qui s’avèrent finalement n’être qu’un seul. Ou encore pourquoi Hyrm étais entouré d’une dizaine de guerriers morts. La seul chose qui fut échangé fut un anneau d’un métal inconnu récolté cher Feragonne.

La longue et pesante marche vers le Nord s’entreprit. Sans encombre, elle fut toutefois longue. Traversant sans embûche de petit royaume et de grande plaine déserte, Hyrm, et Harald virent finalement les premières neiges qui annonçaient leur arrivé dans les plaines enneigées Est. Lorsqu’il jugea avoir atteint la bonne position, Hyrm s’arrêta et déposa sur la froide neige l’anneau que lui avait apporté Harald. Il sortit ensuite de sa poche Quelques poils et une pièce d’écaille. Il prit une grande respiration et maintenant toute était enfin prêt.

Le géant récita une formule étrange et finit par crier de sa puissante voix « Esprit du puissant Ymir, les éléments sont réunis, je te demande de te montrer en ce moment fasse à moi. » Ces paroles réciter, un épais brouillard se leva fasse aux deux guerriers dans le quel un visage sans contour sembla se tracer. D’une étrange façon, le brouillard se mit à parler. « Je t’écoute fidèle sujet. »

-Puissant Ymir, si je t’ai fait venir ici ses à fin de te demander une chose. Durant mainte logue année je tes fidèlement servit. Aujourd’hui, je désire obtenir le pouvoir qui me revient de droit.

Un puissant rire résonant sur cette plaine se fit entendre avant que le géant géniteur ne prenne la parole.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lerangdesheros.forumsactifs.com
nakoris
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 60
Age : 24
Localisation : Lachenaie, qc
Date d'inscription : 20/10/2007

MessageSujet: Re: HYRM, GÉANT DE LE DESTRUCTION   Dim 25 Nov - 0:35

-Je t’aurais crut plus futé que ça. Tu ma effectivement bien servit cependant, pour moi ce monde n’est comme une parti d’échec. Lorsqu’elle se termine, je me trouve de nouveau pions et j’en recommence une nouvelle. Le moment que j’ai crut le bon, j’ai envoyé mes tours faire fasse à l’ennemis. Vous étiez tout plein de puissance et vous avez tenté votre chance. Cependant, vous avez tous finis par tombé et redevenir de vulgaire pions. Étrangement, tu as su faire ce que très peu arrive à faire. Tu es repassé de pions au stade de roi. Encore une fois tu t’ai avéré très utile en ramenant plusieurs fous de notre coté. Cependant, il ont eux aussi tombé. Il me reste présentement quelque cavalier et bien qu’il ne puisent me permettre de remporter la partit, je compte m’en servir à fin de la faire durer.

-Pourquoi? Après tout ce que j’ai fait, j’ai mi ma vie en jeu pour toi et tu ne compte même pas me remercier. Pourquoi?

-Car bien que le puissant Ymir peu donné, ce qu’il préfèrent ses enlevé.

Sans que rien ne laisse paraître que ce qui suivit puise arrivé, une ligne de sans apparut sur le chandail de Harald qui silencieux avait écouté la conversation entre son maître et Ymir. Lorsque Hyrm le regarda, Harald d’un mouvement sec déchira son chandail et laissa voir la profonde entaille qui s’y était tailler. Sans lame pour la faire, celle si semblait avoir été causé par l’air elle-même. Sans avertissement, Harald commença à perdre l’équilibre et tomba à genoux avant de s’écraser complètement dans la neige.

Le visage sans contour d’Ymir rie du plus fort qu’il en était capable. Hyrm le regarda cependant se n’est pas la peur qu’on pouvait apercevoir dans ses yeux. C’était la colère qui flambait en lui d’un coup sec de son épée, il fracassa l’anneau qui maintenait l’esprit d’Ymir dans en ces lieux. Le géant se releva mais avant de partir, il laissa entendre une phrase.

-Je croyais te servir mais tu tes servit de moi, et bien je peux t’assurer que dans l’ère suivant, plutôt que d’être ton pion je serais l’épine dans ton pied qui te nuira jusqu’à causer ta perte.

À suivre…


Rencontre et union.
L’abandon de son royaume avait été pour Hyrm une chose facile. Tombé en ruine, celui si n’avait plus la moindre valeur. Tôt le matin du surlendemain de la journée qui lui avait coûté la perte de ses valeurs et de son chef de guerre, le géant de la destruction avait prévenu le seul Homme en qui il avait confiance et en ce moment, les 2 ainsi que l’étrange monture volante ressemblant à un croisement entre aigle et lion de son second se dirigeait vers le sud.

Les deux guerriers n’avaient aucune idée de l’endroit ou il se rendait. La seul chose qu’il savait ses que le nouveau royaume que créerait Hyrm se trouverait sur une terre plus au sud. La marche s’annonçait être longue toutefois, le temps n’était qu’une notion sans importance dans l’instant présent.

La marche fut en fait beaucoup plus longue qu’il ne se le saurait imaginer. D’ailleurs, le changement d’ère eu lieu et tous 2 furent prêt de trépasser. Par chance, les 2 survivrent au différent changement qui se produisirent. Se fut finalement au sud du champ de bohémien, endroit ou il ne neige jamais et ou les guerres se font rare que le géant trouva le peuple qu’il gouvernerait. Bien différent des dangereux barbare qu’il dirigeait autrefois, le géant fit bâtir un royaume de nain qui sont vraiment des êtres de très petites tailles fassent à un géant. Cette différence n’empêcha pourtant aucunement les bonnes relations de se créé et ensemble ils commencèrent à bâtir un royaume.

La vie en ce lieu était bien différente et parfois, difficile à supporter. Le géant savait toutefois qu’il n’y resterait pas longtemps et ses ce qui lui permit de ne point agir bêtement. Il sortait pourtant régulièrement hors de ces terres qui semblait bien isolée du reste du monde. Ces dans l’une de c'est longues marches qu’il rencontra Thorgeir. Ce dernier habitait les monts de fer se situant beaucoup plus au Nord. Il fit connaissance et L’étranger fut émus par l’histoire du passé de Hyrm. Ces à ce moment que le maître de la destruction apprit qu’il était un gardien d’Yggdrasyll. Des êtres voués au bien qui protégeait l’arbre sacré que les géants avait tant de fois tentées de s’approprié.

Hyrm vit en cette occasion la possibilité de s’unir à ceux qui voulaient nuire à Ymir et ses fidèles. Quel meilleur moyen d’obtenir vengeance que se joindre à un groupe d’élite qui était autrefois ses ennemis ? C'est de cette façon que Hyrm devint lui aussi un gardien d’Yggdrasyll . Il fut autorisé à se reposé quelque temps près de l’arbre enchanté. Cet havre de paix pouvait soulager de n’importe qu’elle souffrance. Par contre, il devait combattre à fin de préserver ce bonheur et il combattrait. Comme tout autre gardien, il tuerait qui conque tenterait de s’approprier l’arbre enchanté.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lerangdesheros.forumsactifs.com
 
HYRM, GÉANT DE LE DESTRUCTION
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La destruction du Centre Commercial Supermonde…
» Pétition contre la destruction des oies aux pays-bas
» Destruction d'oies en Hollande
» Destruction quad
» Destruction carte sim

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Celtique Warriors :: Archives round 1 :: librairie-
Sauter vers: